L'histoire d'une marque authentique

Les débuts

C’est dans la bourgade de Saint-Pierre-d’Entremont que naquit Marcel Letard . Il était le fils de Jean-Baptiste Letard et d’Elise Robbe. Jean-Baptiste faisait tourner sa fabrique de galoches dans le bourg avec 4 ou 5 employés. Il rencontre à cette époque Emilie Degasne, fille de François Degasne et de Emilie Datin. Celle- ci dirige à Saint-Pierre-d’Entremont une société prospère de vente de tissus avec quelques ouvrières à domicile qui confectionnent quelques chemises, serviettes, gilets et pantalons. Marcel et Emilie se marient le 29 octobre 1921.

La première année de leur union, ils entretiennent les 2 commerces de galoches et confection. Le véritable commerce de la confection débute après avoir vendu la fabrique de galoches. Les matelas de tissus étaient coupés pendant les repas chez Léon Piard afin de bénéficier de l’électricité, les pièces coupées étaient distribuées par Jean-Baptiste Letard avec une charrette pour livrer les ouvrières à domicile et ramener les pièces montées. Emilie était en charge de la création des modèles. Le démarrage eut lieu véritablement en 1925, date à laquelle la société fit ses premiers bénéfices, elle était composée de 11 employés, 31 ouvrières et 4 voyageurs. Les premiers voyageurs effectuaient leurs tournées à bicyclette.

Les vêtements confectionnés étaient à l’époque des vêtements de travail en coutil et des vêtements de chasse. C’est en 1927 que furent installées une vingtaine de machines fonctionnant à l’électricité provenant d’un moteur à la naphtaline 2. L’année suivante, une soixantaine de salariés travaillait pour l’entreprise avec deux nouveaux voyageurs. Marcel cherche à se diversifier en travaillant pour les adjudications. Son premier marché fut pris pour l’intendance du Mans en 1933. Toujours en recherche de développement, Marcel dépose en 1932, la marque Kiplay auprès de l’INPI. En 1935, il ouvre un atelier à Saint-James (50) et sort chaque jour 1 500 masques à gaz et sacs de transport et 500 vêtements huilés en cretonne blanche. En 1938, Marcel ouvre deux ateliers à Flers pour la fabrication de vêtements militaires…